Repas fraîcheur : vermicelles de riz à la japonaise

Et je continue dans les recettes de canicule! L’objectif est d’éviter la gazinière et le four et de faire le plein de fraîcheur grâce aux crudités.
L’été japonais est extrêmement chaud et humide : les températures dépassent allègrement les trente-cinq degrés dans certaines régions. Ce n’est donc pas vraiment le moment pour dévorer des bols de ramen et d’oyakodon brûlants, ou de faire cuire des okonomiyaki sur une plancha… Par contre, ce serait dommage de se priver des spécialités d’été, comme les nouilles glacées. Les sômen (nouilles de blé), les udon ou les soba (à base de sarrasin) peuvent en effet se consommer froids et sont des classiques de la période estivale. Je me suis donc inspirée de ces plats pour vous proposer une recette permettant d’utiliser le reste des ingrédients employés pour les rouleaux de printemps.

2015-07-03 12.27.19

Vermicelles de riz à la japonaise

  • vermicelles de riz cuites (environ 100 grammes par personne)

pour la garniture :

  • crudités diverses (ici des carottes râpées et un peu de concombre)
  • une tige d’oignon jeune
  • quelques crevettes cuites

pour la sauce (pour environ quatre portions) :

  • 100 ml de sauce soja
  • 100 ml de vinaigre de riz
  • 50 ml de saké
  • un sachet de katsuobushi (flocons de bonite séchée)

Dans une petite casserole, amener le saké à ébullition afin que l’alcool s’évapore.
Y ajouter alors la sauce de soja, le vinaigre de riz et les katsuobushi.
Amener une nouvelle fois à ébullition, puis faire cuire cinq minutes à feu doux.
Laisser reposer jusqu’à ce que la sauce soit froide.
Filtrer la sauce (les katsuobushi ainsi récupérés sont très très bons sur un bol de riz blanc).

Au moment de servir, diluer dans bol un volume de sauce dans deux à trois volumes d’eau, afin d’obtenir un bouillon froid à votre goût. S’il fait vraiment très chaud, on peut ajouter quelques glaçons.
Y placer les vermicelles de riz et les différentes garnitures.

2015-07-03 12.28.39
Et voilà! Bon appétit!

Le conseil thé : pour accompagner ce plat, un thé vert glacé s’impose! Du oolong, ou, pour rester dans l’ambiance japonisante, du mugicha. Certes, ce n’est pas du thé mais une infusion d’orge… Cependant, je recommande ce grand classique de l’été japonais, dont le goût torréfié s’avère très rafraîchissant!

Publicités

2 réflexions sur “Repas fraîcheur : vermicelles de riz à la japonaise

  1. Miam miam. Il se trouve que j’ai tout ce qu’il faut dans ma cuisine pour tester.. Une pause cuisine s’impose ! 🙂
    ça faisait un moment que je cherchais une recette de bouillon froid qui me tente… Merci pour le partage ! 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s