Under The Dome, la vérité qui n’en finit pas de déranger

Une nouvelle rubrique, Trouvé sur le Web, voit le jour! Il s’agit de partager avec vous ce qui nous a marqué sur Internet, et de donner notre avis quant à nos trouvailles.

Aujourd’hui j’aimerais vous parler d’Under The Dome, un documentaire qui m’a beaucoup marquée. Je suis tombée dessus en faisant des recherches pour mon mémoire, et bien que seulement une partie m’ait été nécessaire, j’ai regardé la vidéo entière. Chai Jing y présente de manière réaliste les défis environnementaux que présente le développement accéléré et débridé de l’économie chinoise. Les dégâts qu’imposent l’Homme à son environnement m’ont toujours beaucoup touchée, mais je pense qu’à force d’être sensibilisés par toutes sortes de campagnes (presque toutes les pubs mettent en avant un engagement écologique, chaque produit arbore un logo – pertinent ou non, d’ailleurs), nous le sommes un peu moins. Or le film de Chai est percutant, et même s’il concerne la Chine (qui est l’un des pays où il est le plus urgent de s’attaquer à la pollution), il peut s’appliquer à chaque économie. Le regarder ne changera sans doute rien au problème, mais il n’est jamais mauvais de remettre en question notre manière de vivre de consommer.

Pour ceux qui souhaitent le regarder, le film est disponible sur YouTube ici. Chai Jing parle chinois mais les sous-titres sont disponibles en anglais.

A savoir: Under the Dome est un documentaire chinois diffusé le 28 février 2015 et soutenu par l’ex-présentatrice de CCTV Chai Jing, connue du public notamment par son engagement dans la dénonciation de la pollution. Souvent comparé à « An Inconvenient Truth » d’Al Gore, le projet de Chai met en évidence les lacunes du système de protection de l’environnement chinois et le court-termisme du mode de développement actuel, au coût d’une pollution importante. Chai a affirmé vouloir marqué un premier pas vers un débat national, comprenant les autorités, sur le problème de la pollution. Malheureusement, le documentaire a rapidement été banni des plate-formes de partage chinoises, restant accessible sur Youtube pour les Chinois bénéficiant d’une connexion VPN (virtual private network), malgré la couverture importante qui lui avait été donnée lors de sa sortie par les médias officiels. Bien que le Ministre de l’Environnement Chen Jining ait marqué son approbation quant au projet de Chai, et malgré les déclarations de Xi Jinping sur les politiques de tolérance zéro en matière de pollution, le documentaire fut censuré le 2 mars, moins d’une semaine après sa sortie, après avoir été visionné plus de 300 millions de fois.

Utile: tous les liens présentés dans la catégorie Trouvé sur le Web restent accessibles de manière permanente sur la page du même nom!

Ce contenu est en partie tiré du travail de fin d’étude que j’ai réalisé pour l’obtention d’un Master 60 à la Louvain School of Management (L’impact environnemental des firmes étrangères en Chine. Le cas de l’industrie de l’automobile. Promoteur JC Defraigne, session d’août 2015).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s