A la découverte de Beppu (Japon)

Beppu n’est pas la première destination à laquelle on pense pendant un séjour au Japon, mais pour moi cette ville du Kyûshû vaut vraiment le détour.
Célèbre à travers tout l’archipel pour ses sources d’eau chaude (onsen), Beppu est un site incontournable pour les amateurs de tourisme thermal. Ce serait en effet la «ville la plus géo-thermique du monde» (selon Wikipedia). Dans tous les cas, on y trouve une concentration de onsen vraiment impressionnante. De la vapeur d’eau s’échappe du sol, des canalisations, ainsi que des cheminées des très nombreux ryokan (auberges traditionnelles), créant une ambiance très spéciale.

20151028_125930

 

 

Comme je l’avais expliqué dans cet article, les bains sont très populaires au Japon. Prévoir un petit week-end dans une station thermale est donc un excellent moyen pour découvrir cette facette de la culture nippone.

 

Y aller :

La ville se situe sur l’île de Kyûshû, dans le Sud-Est de l’archipel, à environ sept heures de train grand vitesse (Shinkansen) de Tokyo. Ce n’est pas la porte à côté donc! A noter que ce n’est pas un trajet direct : il faut prendre le Shinkansen Nozomi jusqu’à Kokura, puis changer pour le Limited Express Nichirin Sonic pour arriver à Beppu.
On peut aussi s’y rendre en avion (1h30 depuis Tokyo-Haneda), en atterrissant à Oita, puis en prenant la navette pour Beppu (environ 40 minutes).

 

Où dormir ?

J’ai séjourné dans le ryokan «Yamada Bessou», qui existe depuis les années 1930! Très authentique, on y retrouve une ambiance traditionnelle très «vieux Japon». La propriétaire y vit avec sa famille, ce qui donne une atmosphère cosy. Elle parle bien anglais et les réservations sont possibles via booking.com : cet établissement est donc parfait pour les touristes étrangers à la recherche d’authenticité. On l’aura compris, j’ai vraiment apprécié mon séjour!

20151027_152932

 

Les chambres de style japonais sont simples et jolies. Comme dans beaucoup de logements de ce type, il n’y a pas nécessairement de salle de bain et de toilettes privées dans les chambres. Il faut donc utiliser les bains communs (un pour homme, un pour femme). Je vous renvoie à mon article sur les bains au Japon pour avoir plus de détails.

Que manger ?

Une des grandes spécialités de la préfecture d’Oita est le fugu, le célèbre poisson empoisonné. Mal préparé, une seule bouché provoquerait une mort quasi-certaine (fun fact: l’empereur du Japon n’a pas le droit de déguster du fugu!).
Comme je ne suis pas l’empereur, rien de m’empêchait de découvrir ce poisson. J’ai donc demandé conseil à une amie japonaise, qui m’a emmenée dans un restaurant spécialisé dans le fugu. En effet, seuls les chefs agrées peuvent préparer des plats à base de fugu.
Nous sommes allées dans un restaurant («Fugu Hatcho») à Oita (à environ 10 minutes de train de Beppu), mais il y a également plusieurs restaurants à Beppu-même.
Le fugu se déguste en sashimi (fines tranches crues) et en nabe (marmite de bouillon, un peu comme une fondue). C’est un poisson très fin et délicat, j’ai vraiment apprécié.

20151028_191653
Sashimi de Fugu

Autre spécialité de Beppu : la cuisine à la vapeur [de onsen] !
On peut déguster dans de nombreux endroits des plats cuits grâce à la vapeur des sources chaudes. Les plus connus sont les oeufs durs (onsen tamago) et les puddings.
Le «Jigokumushi Kobo Steam Cooking Center» permet aux visiteurs de faire cuire eux-mêmes des paniers garnis de différents produits (légumes, viandes, poissons, fruits de mer…). C’est une activité très chouette!

 

Que visiter ?

L’attraction incontournable de Beppu est la visite des «Enfers» (Jigoku), huit sites géo-thermiques qui présentent différents types d’activités volcaniques. Leurs eaux, de diverses couleurs, étant extrêmement chaudes (certaines atteignent une centaine de degrés), la baignade est donc strictement impossible. Néanmoins, grâce à des systèmes de refroidissement, on peut tester les bains de pieds! J’ai beaucoup aimé.
Les plus impressionnants sont, selon moi, «l’enfer de la mer» (Umi no jigoku) et «l’enfer de l’étang de sang» (Chinoike no jigoku). On peut par contre se passer de «l’enfer de la montage» (Yama no jigoku), où sont présentés des animaux (hippopotames, capybaras, mini-chevaux, lapins) dans des cages toutes petites. Le spectacle était vraiment malheureux, j’étais triste d’avoir participé à ça en achetant un ticket.


Il faut en effet acheter un ticket d’entrée avant chaque site, ou se procurer un ticket d’ensemble, qui revient moins cher si vous visitez les huit sites.
Comptez 3 à 5 heures pour visiter l’ensemble des Enfers.

L’autre activité incontournable de Beppu est bien sur de profiter des bains! Comme dit plus haut, vous pouvez trouver de nombreux bains de pieds à travers la ville, ou encore vous baigner dans votre ryokan. Ce serait néanmoins un peu dommage de se contenter de cela, et je vous recommande donc vivement de tester d’autres endroits.

Les bains étant séparés entre hommes et femmes, je me suis parfois sentie un peu seule car je ne voyageais qu’avec mon compagnon. C’est pour ça que nous avons choisi d’essayer les «bains familiaux» du «Hyotan onsen» : il s’agit de bains privés que vous pouvez utiliser avec votre moitié, vos amis, votre famille… Pratique pour les plus pudiques qui n’osent pas aller dans les bains communs. Il faut payer environ une vingtaine d’euro pour une heure. Chaque bain est décoré de façon différente, certains sont intérieurs, d’autres extérieurs. A vous de choisir lequel vous préférez! Ils disposent tous d’un sauna (à la vapeur de onsen, bien sûr).

05
Nous avions choisi le Ishizue (photo du site)

Le Hyotan onsen propose aussi des bains communs qui ont l’air super.

 

Enfin, j’ai aussi testé le «bain de sable» : pour moi une fois suffira! On est enterré dans du sable chauffé par l’eau des onsen, ce qui au début semble agréable, mais je me suis rapidement sentie oppressée.

20151030_101742

Pour conclure, vous aurez compris que j’ai beaucoup aimé mon séjour à Beppu, car je suis une grande fan de bains en tout genre. C’est pour moi une destination idéale si vous aimez être propre ^^ , passer des heures dans une baignoire et avoir les pieds tout doux!

Conseil pratique :
Vous pouvez dans la gare ferroviaire de Beppu un bureau d’information touristique avec un guichet dédié aux touristes étrangers. Il y a de nombreuses cartes et brochures, et c’est aussi là que l’on peut se procurer le ticket commun pour les Enfers et le pass pour prendre le bus de façon illimité pendant une journée.

Publicités

2 réflexions sur “A la découverte de Beppu (Japon)

  1. Je ne savais pas que l’une des spécialités de Beppu était le fugu. Pour moi c’était Shimonoseki et Beppu c’était plus les toriten, kabosu et cie.
    Merci aussi pour l’adresse des bains familiaux. je note pour un prochain séjour.

    J'aime

    1. C’est ce que j’ai appris pendant mon séjour! Apparemment la zone de pêche du fugu se situe principalement entre Shimonoseki et Oita… J’ai oublié les toriten, et les tonkotsu ramen aussi ^^ » (de toute façon il y a tellement de spécialités au Japon)!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s